• [Eklabugs] 5 objets célestes

    Coucou!

    Et oui, je vous retrouve encore une fois pour un article Eklabugs! Je ne fais plus que ça en ce moment, je ne suis pas très productive. J'ai plusieurs idées d'article en tête, mais je mets extrêmement de temps à les écrire...  Je pense que vous commencer à connaître le concept mais pour ceux qui ne savent pas, Eklabugs est un projet mené par plusieurs blogueurs, qui consiste à donner un thème d'article chaque mois. Ainsi tous les blogueurs voulant participer à ce thème peuvent s'y inscrire, et publier un article sur le thème imposé dans un délai donné. Je trouve cette idée très original et super intéressante afin de découvrir d'autres blogs! Ça peut aussi vous aider si vous n'avez pas d'idée d'article. Si vous désirez avoir plus d'informations n'hésitez pas à consulter leur blog.

    Ce mois-ci, le thème est l'univers! Et j'avoue que pour cette session je ne me suis pas trop foulée... Car ce n'est pas moi qui ait écrit cet article, mais mon copain! Etant passionné sur tout ce qui touche à l'univers, à l'espace, j'ai de suite pensé à lui pour écrire cet article. Il m'a donné une idée qui m'a beaucoup plus, de vous parler de 5 phénomènes spatiaux, de 5 objets célestes: l'étoile à neutrons, la supernova, les nébuleuses planétaires, le trou noir et le quasar. J'espère que cet article vous plaira, et je vous laisse avec ses explications!

    L'étoile à neutrons

     

    [Eklabugs] 5 objets célestes

    Tout le monde sait à peu près ce qu’est une étoile, une énorme boule de gaz et de plasma très chaud (plusieurs millions de degrés au cœur de l’étoile), cependant elles sont toutes différentes, de par leur taille, leur couleur, leur luminosité, c’est pourquoi, les astronomes les ont classés en différents types comme par exemples les naines jaunes, correspondant aux étoiles similaires à notre Soleil, ou encore les étoiles à neutrons.

    Une étoile à neutrons va se former après la mort d’une étoile supergéante (c’est-à-dire une étoile qui fait entre 8 et 60 fois la masse de notre Soleil [masse du Soleil : 2 quintillions de kilos, 2 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 kilos]) , après avoir consommé tout l’hydrogène qu'elle a en réserve, le cœur de l’étoile massive va commencer à produire des matériaux de plus en plus lourd jusqu’à s’effondrer sur lui-même, ce qui provoquera d’une part une immense explosion, dont nous parlerons ensuite, mais également au cœur de l’étoile, à cause de la très grande densité qui y règne (en plus de la très fort température), la fusion des protons (charge positives) et des électrons (charges négatives) des atomes qui formeront donc des neutrons, d’où le nom de ce type d’étoile.

    L’étoile à neutron et donc en quelque sort, le « reste » du cœur d’une étoile massive mesurant environ 10 km de rayon et d’environ 1.4 fois la masse du Soleil, ce qui en fait une étoile très très dense, qui tourne très vite sur elle-même.

    Supernova

     

    [Eklabugs] 5 objets célestes

    La supernova (enfin les supernovae de types II), c’est cette fameuse « explosion » dont nous parlions tout à l’heure, qui se produit donc lorsque les étoiles massives ont épuisé leur « carburant » et que leur cœur s’effondre sur lui-même, ne pouvant alors plus retenir les couches externes de l’étoiles. L’effondrement du cœur sur lui-même va libérée une très grande quantité d’énergie, de manière plutôt brutale (en quelques millisecondes seulement), qui va éjecter les couches externes de l’étoile.

    Ce type de phénomène est extrêmement lumineux, parfois plus lumineux que la galaxie toute entière, tellement lumineux que depuis la Terre si on aperçoit une supernova, on croira voir une nouvelle étoile.

    Les supernovae sont très importante dans l’histoire de l’Univers car ce sont elle qui libère des éléments chimiques dans l’espace (notamment des éléments lourds comme l’or, le plomb etc.) ces mêmes éléments qui sont arrivés sur Terre il y a 4.5 milliard d’années et qui ont permis l’apparition de la vie et oui, « Nous sommes tous de poussières d’étoile » (H. Reeves)

    Nébuleuses planétaires

     

    [Eklabugs] 5 objets célestes

    Les nébuleuses planétaires sont elles aussi, le signe de la fin de la vie d’une étoile, mais de plus faible masse (par exemple, le Soleil), ce type d’étoile, une fois qu’elle a fini que consommer tout l’hydrogène et l’hélium qu’elle contient va s’effondrer sur elle-même et former ce que l’on appelle une naine blanche, l’étoile va alors, progressivement éjecter toute la matière qui lui reste et former un énorme nuage de gaz et de poussière, la nébuleuse planétaire. Les nébuleuses planétaires portent ce nom car avant elles étaient considérées comme des planètes.

    Une nébuleuse peut aussi se former à la suite d’une supernova, c’est ce que l’on appelle un rémanent de supernova

    La compression, par gravité, des gaz contenus dans les nébuleuses, pourra par la suite reformer une étoile et un système planétaire, par exemple, notre système solaire qui se serait formé à la suite d’une nébuleuse.

    Trou noir

     

    [Eklabugs] 5 objets célestes

    Après l’explosion d’une étoile en supernova, il se peut qu’elle ne laisse pas derrière elle une étoile à neutrons, mais un autre objet, que l’on nomme trou noir.

    Le champ de gravitation du trou noir et tellement intense, que rien ne peut en échapper, pas même les photons et donc la lumière. Toute la masse du trou noir est concentré en un seul et unique point appelé singularité et autour de ce point se crée une sphère au delà de laquelle aucun rayonnement ne peut s’échapper, c’est ce que l’on appelle l’horizon des événements.

                Au-delà de l’horizon des événements le temps s’écoulerait différemment, une personne située à l’intérieur du trou noir aura l’impression que le temps s’écoule plus vite par rapport à un observateur éloigné. Ajouté à cela un effet de « spaghettification » dû à la très forte gravité du trou noir et aux effets de marées, la personne qui aura franchi la limite du trou noir sera alors transformée en spaghetti « vivant » avant de se faire déchiqueter par les forces de gravité.

                Au cœur de chaque galaxie se trouverait un trou noir supermassif (c’est-à-dire plusieurs milliards de fois la masse du Soleil).

    Quasar

     

    [Eklabugs] 5 objets célestes

    Un quasar (pour quasi-stellar radio-source en anglais) qui apparaît dans le ciel (avec un gros télescope) comme une étoile très brillante est en réalité le noyau actif d’une galaxie lointaine, qui se trouve à quelques milliards d’années-lumière de la Terre.

    Les quasars sont caractéristiques de l’Univers lorsqu'il été jeune, et ils peuvent libérer autant d’énergie que 1 000 milliards de Soleil simultanément.

    Les recherches tendent à montrer que les quasars gagnent en puissance, grâce à l’accrétion (accroissement d'un objet par apport de matière, source) de matière autour des trous noirs supermassifs du centre des galaxies, un quasar serait donc composé de 3 parties : un trou noir supermassif, un disque d’accrétion et des jets de gaz expulsés grâce au trou noir, rendant ces derniers lumineux.

     

    J'espère que cet article vous a plu! J'ai trouvé ça intéressant de faire composer mon copain, ça change de ce que j'ai l'habitude de vous montrer sur le blog. Et c'était d'autant plus intéressant que j'ai moi aussi appris des tas de choses!

    Je vous invite à lire les participations des autres blogueurs: Eyael_, Togame, Ella!, GR12, GaellahMimicat, Décaféine.

    A bientôt!


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Mai à 03:01

    Ah pas mal le coup de faire bosser le copain à ta place ! Je retiens le concept :lol:
    En tout cas, bravo au copain donc car comme toi j'ai appris pas mal de trucs. Par contre, c'est vachement technique et j'ai dû relire à plusieurs fois à certains endroits. Certains termes auraient eu besoin d'être explicités parce que je doute que tout le monde sache ce qu'est une accrétion. C'est là que des notes de renvoi n'auraient pas été du luxe. J'ai fait un bac sciences et donc de la physique (il y a des années-lumière) mais mes souvenirs ne m'ont pas beaucoup aidée.

      • Mercredi 30 Mai à 21:16

        Oui au final c'est super sympa de l'avoir fait écrire, parce que moi même j'ai appris des choses ahah! Je n'ai pas eu ses difficultés à la lecture, c'est pourquoi je n'ai pas modifié. J'ai trouvé que les phénomènes étaient bien expliqués sans pour autant être trop complexe, mais j'en prends tout de même note!

      • Mercredi 30 Mai à 23:34

        Même le jargon ? oh On vous apprend quoi au Conservatoire ? T'es sûre que c'est bien au Conservatoire que tu suis des cours et non à l'Observatoire ? he

    2
    Lundi 11 Juin à 21:43

    Pratique de faire travailler ton copain ! C'est pas le mien qui ferais ça… Je ne connaissais pas les étoiles à neutron ni les quasars! Merci à ton copain alors!

    3
    Jeudi 21 Juin à 11:46

    C'est très intéressant cet article. Nous apprenons pleins de choses sur les astres, les phénomènes . 

    Belles photos aussi. 

    Félicitations à vous. Belle journée aussi APOMUSE.cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :